ÉGLISES, COMMUNAUTÉS ET SECTES, par Dr. Wilbert Kreiss - index  ÉGLISES, COMMUNAUTÉS ET SECTES, par Dr. Wilbert Kreiss - index


 

LES TEMOINS DE JEHOVAH

C'est l'une des sectes les plus connues et peut-être la plus active de toutes, celle en tout cas qui fait le plus de prosélytisme. C'est aussi celle dont la doctrine est le plus contraire à l'Ecriture Sainte, à tel point qu'on ne peut plus la considérer comme faisant partie de la chrétienté. Cela signifie qu'un témoin de Jéhovah fidèle à ses convictions ne peut pas être sauvé.

La secte, connue d'abord sous l'étiquette d'"Etudiants de la Bible" et dont le siège mondial est situé à Brooklyn, près de New York, tient son nom de Jéhovah, une déformation du nom hébraïque Yahvé par lequel ils soutiennent que tout croyant doit appeler Dieu. Elle fut fondée aux Etats-Unis par Charles-Taze Russell, né le 16 juillet 1852 à Pittsburg, en Pennsylvanie. Il se détourna de l'Eglise presbytérienne et fréquenta les réunions adventistes. Après avoir prédit le retour de Jésus-Christ pour 1874, il quitta l'Eglise adventiste en 1878 et publia en 1881 un énorme ouvrage en sept volumes, sous le titre Etude des Ecritures. Il lança en 1879 le journal La Tour de Garde de Sion et Messager de la Présence de Christ, fonda la société "Tour de Garde" en 1881, créa une imprimerie et une maison d'édition en 1909, voyagea en Palestine, en Egypte et en Russie (1910), puis en Corée, au Japon, en Chine et aux Indes (1911), en France, en Suisse et en Allemagne (1914), prononça environ 30.000 discours et créa 1.200 associations locales. Il révéla en 1911 que le retour invisible du Christ aurait lieu en 1914. Le millénium était censé débuter cette année-là.

Le 31 octobre 1916, Russel fut remplacé à la tête de la secte par le juge Joseph Rutherford, né en 1869. Ce dernier lança le journal L'Age d'Or, qui s'appelle aujourd'hui Réveillez-vous! Durant sa présidence, le mouvement prit en 1931 le nom de "Témoins de Jéhovah". Dans une brochure intitulée Des milliers d'hommes actuellement vivants ne mourront jamais, il annonça le retour des patriarches bibliques pour l'année 1925 et le début de l'âge d'or. Il leur fit construire une maison à San Diego en Californie, appelée "Maison des Princes", puis mourut le 8 janvier 1942.

Nathan Homer Knorr, né le 23 avril 1905, prit alors la direction du mouvement. Organisateur de talent, il agrandit l'imprimerie (400 employés), édita de nombreux disques et réalisa des émissions à la station radio de la secte. Il voyagea beaucoup et présida de nombreuses assemblées.

Quelques chiffres: Selon des statistiques de 1987, les Témoins de Jéhovah sont au nombre de 3.395.612 membres actifs (chiffre maximal, alors qu'en 1965 ils étaient 1.109.806!), répartis dans 210 pays: 773.219 aux Etats-Unis, 67.225 en Argentine, 22.620 en Belgique, 14.229 en Suisse. Ils ont environ 54.900 "salles du royaume". Leur siège en France se trouve au 81 rue du Point-du-Jour, à Boulogne-Billancourt. Ils sont chez nous 96.954 témoins (22.933 en 1965!), avec 1.296 "salles du royaume", et constituent deux sociétés distinctes: "Les Témoins de Jéhovah" et "L'Association Chrétienne des Témoins de Jéhovah de France", responsable des éditions et publications.

Le bimensuel Réveillez-vous!tire à plus de 4.350.000 exemplaires en 26 langues différentes. La Tour de Garde paraît en 36 langues. Divers ouvrages intitulés La vérité vous affranchira (1947), Que Dieu soit reconnu pour vrai (1948), Le Royaume s'est approché (1950), Nations, réjouissez-vous, ainsi que d'innombrables brochures sont distribués par de zélés colporteurs. Ils possèdent leur propre traduction de la Bible, fidèle reflet de leurs doctrines pernicieuses. La présence invisible du Christ depuis 1914 rend très urgent le témoignage par le porte-à-porte. Seuls ceux qui le reçoivent seront sauvés. La fin de toutes choses sera précédée par une guerre effroyable, la bataille d'Harmaguédon, pour laquelle les Témoins de Jéhovah avaient avancé comme date 1975.

Leurs réunions ont lieu dans les "salles du royaume", le dimanche après-midi, le mardi et le jeudi soir. Ils pratiquent un baptême par immersion que les Eglises chrétiennes ne reconnaissent pas comme valide, en raison de leur unitarisme. La commémoration de la mort de Jésus a lieu le 14 nisan, après le coucher du soleil, date du calendrier juif à laquelle il fut crucifié.

Les doctrines de la secte:

Les Témoins de Jéhovah nient la divinité du Christ. Jésus est selon eux la première et la plus grande créature de Dieu, mais n'est pas Dieu lui-même:

"Il (Jésus) était une créature spirituelle... Il était puissant, mais non tout-puissant comme Jéhovah Dieu. D'autre part, il existait avant toutes les autres créatures, car il fut le premier fils que Jéhovah Dieu engendra. C'est pourquoi il est appelé "le Fils unique" de Dieu, ayant été formé sans l'aide de personne. Il fut la première de toutes les créatures de Dieu" (Que Dieu soit reconnu pour vrai, p. 34).

Ce n'est pas le lieu ici de réfuter cette grave erreur. Les témoignages de la Bible sont très clairs. Nous renvoyons le lecteur au Petit Catéchisme de Martin Luther (explication du 2° Article du Credo) et à PDL, p. 55.56.

Les Témoins de Jéhovah rejettent donc la doctrine de la Trinité comme une invention des théologiens "chrétiens":

"Ni Jésus ni les premiers chrétiens n'ont conçu le dogme de la trinité. Celle-ci n'est même pas mentionnée dans les Ecritures... Ce qui est plus étrange encore, c'est que plus d'un siècle plus tard des hommes imparfaits aient cru devoir emprunter cette idée aux païens, pour la greffer sur leur propre religion et la présenter dans leur enseignement comme une vérité biblique. En vérité, ceci est un autre moyen employé par le diable pour essayer d'empêcher les personnes craignant Dieu d'apprendre la vérité sur Jéhovah et sur son Fils, Jésus-Christ. Non, la trinité n'existe pas!" (o.c., p. 121).

Nous reconnaissons volontiers que l'expression "Trinité" ne figure pas dans la Bible. Elle a été forgée par les théologiens anciens, précisément pour protéger l'enseignement de la Bible de toute déviation doctrinale. Par contre, le mystère qu'elle énonce, à savoir qu'il n'y a qu'un seul Dieu et que le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont trois personnes distinctes au sein de ce seul être divin, est clairement révélé dans la Bible. Cf. PDL, p. 20-22.

Ensuite, les Témoins de Jéhovah précisent que Jésus n'est pas corporellement ressuscité:

"Jésus ne monta pas au ciel dans son corps humain pour vivre éternellement dans les cieux en tant qu'homme. Autrement, il eût été pour toujours inférieur aux anges... Il n'entrait pas dans le dessein de Dieu que Jésus soit ainsi humilié pour toujours en demeurant éternellement un homme de chair et de sang. Après qu'il eut sacrifié sa nature humaine parfaite, Dieu le ressuscita comme créature spirituelle et glorieuse pour une vie sans fin" (o.c., p. 43).

Il serait aisé de démontrer que cette théorie est contraire à ce que dit l'Ecriture Sainte (tombe vide, Jésus apparaissant aux siens, mangeant devant eux, rompant le pain en présence des disciples d'Emmas, invitant Thomas à mettre son doigt dans ses plaies, etc.). Cf. PDL, p. 65.66.

Autre erreur de cette secte: l'affirmation que l'homme meurt tout entier, corps et âme, que les défunts n'existent plus en attendant leur résurrection:

"La prétention religieuse d'après laquelle l'homme aurait une âme immortelle qui le différencie des bêtes n'est par conséquent pas fondée sur les Ecritures... Il n'existe pas un seul texte biblique disant que l'âme humaine est immortelle".

Cf. PDL, p. 37.38.124.125.

Reprenant une erreur des adventistes dont ils sont issus, les Témoins de Jéhovah font par ailleurs de l'enfer un lieu de tourments provisoire, nient l'éternité des peines infernales et soutiennent que les incroyants seront anéantis après le jugement:

"Il apparaît si clairement que l'enfer de la Bible est le tombeau où vont tous les hommes que même un enfant peut le comprendre, mais les théologiens sont incapables de le voir... Les tourments dans l'étang de feu auxquels le diable est condamné signifient qu'il demeurera à jamais dans la seconde mort... Le "hadès"... représente la condition de mort dont il est possible de ressusciter... Toutes les fois où le mot enfer est traduit du mot grec "géhenne", il s'agit d'anéantissement éternel... Etant donné que Dieu peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne, nous avons une preuve concluante que la géhenne... est l'image ou le symbole d'un anéantissement complet et non des tourments éternels" (o.c., p. 101 ss.).

Voici à titre d'échantillon comment les Témoins de Jéhovah interprètent la parabole du mauvais riche et du pauvre Lazare:

"Par cette parabole, Jésus prononça une prophétie qui commença à s'accomplir en 1919. Elle s'applique à deux classes de personnes existant aujourd'hui ici-bas. L'homme riche représente la classe du clergé extrêmement égoïste de la chrétienté, éloigné de Dieu, mort pour ce qui est de la faveur de Dieu et du privilège de le servir, tourmenté en outre par la proclamation des vérités du Royaume. Lazare représente le fidèle reste du "corps du Christ". Les membres de ce reste, après avoir été délivrés de la Babylone moderne en 1919, sont entrés dans la faveur divine symbolisée par "le sein d'Abraham" et sont réconfortés par la Parole de Dieu" (o.c., p. 108).

Les Témoins de Jéhovah promettent à leurs fidèles le paradis sur terre:

"Pourriez-vous vivre dans le bonheur sur une terre si paisible et si tranquille qu'il n'y aurait jamais besoin de préparatifs militaires pour prévenir ou pour faire face à une menace de guerre? Pourriez-vous vivre dans le bonheur sur une terre où la société humaine ne serait pas constamment en friction à cause des divisions raciales, à cause des frontières, des jalousies, des rivalités et des haines internationales, à cause des monopoles commerciaux et d'une concurrence égoïste, à cause de préjugés, de croisades, d'inquisitions, de fanatisme, d'intolérance et de conflits religieux? Une terre où on ne verrait jamais de grands fléaux de la nature tels que tempêtes dévastatrices, inondations, incendies, famines, plaies d'insectes, épidémies et tremblements de terre? Une terre sur laquelle vous et vos semblables jouiriez d'une santé parfaite, d'une jeunesse, d'une beauté et d'une vigueur permanentes et sur laquelle ni hôpitaux ni cimetières ne viendraient jamais ternir la magnificence d'un sol parfaitement cultivé? Une terre qui ne serait plus sous l'influence d'une créature agissant comme le diable et sa cohorte de démons malfaisants? A ces questions, toute personne normale devrait répondre: Oui! Mais vous ne pouvez pas voir en elles la description d'une condition impossible pour une terre qui a été pendant environ 6.000 ans le théâtre des malheurs de l'humanité. Non, car nos questions s'appuient sur un Livre qui montre clairement comment les malheurs qui accablent l'homme ont envahi la terre et comment ils disparaîtront complètement par l'établissement définitif des conditions que nous venons de décrire" (Pouvez-vous vivre à jamais dans le bonheur sur la terre?, 1951, p. 3.4).

Le salut dans le ciel est réservé à une petite élite de 144.000 élus:

"Dans le dernier livre de la Bible, Jésus, "l'Agneau de Dieu", révèle également que seuls 144.000 disciples qui le suivent fidèlement partout où il va, se tiendront victorieux avec lui sur la montagne céleste de Dieu, et que seul ce nombre de personnes sont "rachetées d'entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l'Agneau" (Apocalypse 14:1-4; 7:1-8; Luc 12:32). Le reste des humains qui tirent avantage du salut pour la vie éternelle par le sacrifice de Jésus vivront sur la terre comme des "seconds fruits" de la miséricorde de Dieu" (o.c., p. 14.15).

On peut résumer de la façon suivante l'eschatologie fantaisiste des Témoins de Jéhovah: Les temps des gentils ou des nations, qui commencèrent en 607 av. J.-C. par le renversement de Jérusalem par les armées babyloniennes, prirent fin en 1914 avec l'établissement du royaume de Dieu et l'intronisation du grand Fils de David, Jésus-Christ, dans la Nouvelle Jérusalem céleste. Satan s'y opposa sans succès en 1914. La guerre dans les cieux éclata et se déroula parallèlement à la guerre mondiale sur la terre. Satan et ses démons furent vaincus. Il sait maintenant que son temps est compté et apporte de grands malheurs à la terre et à la mer pour détruire tout bonheur humain. Il est également celui qui incite le monde à persécuter les Témoins de Jéhovah et combat contre eux pour les détruire. Il dresse contre eux les gouvernements de ce monde. A noter que les Témoins de Jéhovah s'en prennent constamment à l'O.N.U. qu'ils considèrent comme une création de Satan. Mais Jésus est assis sur son trône céleste et règne avec un sceptre de fer. Quand ses ennemis s'avanceront contre lui à la bataille d'Harmaguédon, il combattra et Jéhovah Dieu le soutiendra. Avec une puissance que rien ne pourra arrêter, il écrasera la tête du grand Serpent et de toute sa méchante postérité, dans le domaine invisible et sur la terre. Cette "bataille du grand jour du Dieu tout-puissant" apportera la destruction complète du monde de Satan avec ses cieux et sa terre malfaisante" (Pouvez-vous vivre à jamais dans le bonheur sur la terre?, p. 19.20; Que Dieu soit reconnu pour vrai, p. 289 ss.).

Puis viendra l'âge d'or du monde pour tous ceux qui auront survécu à la bataille d'Harmaguédon. La vie paradisiaque sur terre durera mille ans, pendant lesquels Satan sera enchaîné. Les morts ressusciteront et seront instruits dans la Loi de Dieu. Quand Satan sera relâché, une ultime épreuve attendra les habitants de la terre. Ceux qui se laisseront séduire et succomberont seront précipités avec lui dans "l'étang de feu et de soufre". Ce sera la seconde mort, non pas les tourments éternels de l'enfer, mais leur destruction complète. Pour eux, il n'y aura plus de résurrection. Ils ne seront plus. Quant aux autres, aux fidèles adorateurs de Dieu, ils vivront éternellement sur terre, tandis que les 144.000 élus régneront dans le ciel. La deuxième résurrection marque le passage du règne de mille ans au règne éternel sur terre.

Si les Témoins de Jéhovah enseignent que Jésus s'est sacrifié pour le salut du monde, il n'en est pas moins vrai que la rédemption occupe dans leur enseignement une place tout à fait secondaire et qu'ils conçoivent en fait le salut comme la récompense des oeuvres chrétiennes:

"Au milieu d'un monde où les malheurs s'accroissent, vous pouvez commencer à acquérir un bonheur qui n'aura jamais de fin, en adoptant la conduite que la Parole de Dieu indique pour votre salut. Semblables aux brebis décrites par Jésus dans sa parabole des brebis et des boucs, soyez prévenants envers le plus petit des frères de Christ qui doivent régner avec lui dans son royaume. Faites du bien à ceux d'entre eux qui sont pauvres dans ce monde, haïs et persécutés parmi toutes les nations. Il est certain que cette manière d'agir conduit à la délivrance" (Pouvez-vous vivre à jamais dans le bonheur sur la terre?, p. 27).

Signalons pour finir certaines attitudes particulières aux Témoins de Jéhovah:

 

Questions de révision et exercices:

 


 <<   ÉGLISES, COMMUNAUTÉS ET SECTES, par Dr. Wilbert Kreiss - index   >>

 

 

13-février-2001, Rev. David Milette.